Ce n’est pas un cygne qui était cet après-midi en bord de Saône au Port Celet mais une belle oie de Guinée qui s’est certainement échappée de son enclos.
Elle appelle son propriétaire et souffle sur ceux qui l’approchent de trop près.

L’oie de Guinée est une excellente gardienne. Toujours en éveil, son ouïe extraordinaire perçoit le moindre bruit anormal et, lorsqu’il se produit, son cri puissant se fait entendre. Si quelque dépré­dateur nocturne est cause de ce réveil en fan­fare, il prend la fuite dès l’ouverture de cette cacophonie inaccoutumée.

Partagez...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter