“C’est inacceptable, je suis très en colère. Si par hasard, nous parvenons à identifier les voleurs, nous leur promettons une belle correction ! ”
Telle a été la réaction de Patrick Pedeux, le président du comité de fleurissement, en constatant l’état du massif de la barque du Port Celet. Les fleurs ont été en grand nombre volées. Celles qui restent ont été vandalisées, de même que la structure qui tient le mât. Les fils de fer ont été coupés, preuve de la préméditation du geste.
Déjà la semaine dernière, une trentaine de bégonias avait disparu du massif face au cimetière. Des vols de fleurs auraient aussi été commis dans le cimetière lui-même.
Que penser de la lâcheté de tels agissements ? Quel respect du travail et du chagrin des autres, les auteurs ont-ils ?
Une main courante a été déposée en gendarmerie.

Partagez...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter