Le chemin de fer a disparu, les rails et les traverses ont été arrachés. Plus rien ne subsiste aujourd’hui de la  gare de Boz : elle a été rasée. La place est alors devenue un dépôt de graviers aux services de l’équipement et une aire de stationnement pour les convois exceptionnels. Cet emplacement a cependant gardé son nom et l’on « monte à la gare » ou emprunte la « route de la gare » pour aller ou sortir du village.

Extrait du petit burrhin 2017

Télécharger (PDF, 515KB)

Partagez...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter