Les fêtes de quartiers se multiplient au village.
Ce sont les habitants de la rue des Nièvres qui ont fait figure de pionniers, il y a quatre ans en instituant ces rencontres amicales. La rue de la Mortelle a emboîté le pas depuis l’année dernière et samedi c’est le quartier du Baillet et de la route des Loyons qui était en fête.
Pas de grand banquet, pas de chichi, mais de la convivialité, de l’amitié et simplement un beau buffet froid. Qu’importent les prévisions alarmistes de la météo, les 25 voisins n’ont pas souhaité d’abri et c’est en plein air, autour d’une grande table au fond de l’impasse, qu’ils se sont assis pour une soirée pleine de joie.
Les fêtes de quartiers ont le mérite de faire se rencontrer des personnes qui, même si elles cohabitent, ne se connaissent pas forcement bien. Elles constituent des intermèdes bien agréables dans la vie parfois trépidante du quotidien.

Partagez...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter