C’est au cours de l’année scolaire dernière que les enfants de l’école ont été impliqués, dans le cadre d’un projet scolaire, à la création du verger conservatoire voulu par la municipalité.
Ce jeudi 1er octobre, les 2 classes de l’école de Boz sont retournées voir les plantations réalisées en février dernier, en face du cimetière.
En présence de Marc Borel, animateur du projet, les enfants ont mimé puis rappelé les différentes étapes nécessaires à la plantation d’un arbuste.

Cette technique pouvant être utile aux lecteurs, nous vous les détaillons ici :

      faire un trou assez important. Sur un arbre, les racines ont pratiquement la même surface que sa couronne,

      tailler les branches et les racines pour faciliter le redémarrage de l’arbuste. On « habille les racines »,

      tremper les racines de l’arbuste dans un mélange de terre, bouse de vache, argile et eau pour les enrober. On « praline les racines »,

      ajouter dans le trou de l’engrais, du terreau ou du compost pour apporter des aliments riches à l’arbuste.

      Déposer le plant et reboucher le trou.

      Tasser la terre et arroser pour que les racines soient bien en contact avec la terre.

      Tuteurer le plan s’il est grand ou si on veut l’aider à pousser droit.

Les enfants ont révisé la technique de la greffe sur certaines espèces.

Après la sécheresse de cet été, on pouvait craindre pour les plantations des enfants, mais la technique du paillage s’est révélée particulièrement efficace.

Le paillage a eu plusieurs avantages :

  • protéger l’arbuste des plantes indésirables en les coupant de la lumière,
  • retenir l’eau et l’humidité du sol,
  • Créer un réservoir de nourriture, les plaquettes étant décomposées par des bactéries, des champignons,
  • offrir un refuge aux petites bêtes qui aèrent et travaillent le sol.

Malheureusement, certains plants n’ont pas résisté et seront replantés par les élèves en février. Les conseils prodigués par Marc et les enseignants seront mis en application par les enfants début février lors de la plantation de plus de 70 arbustes pour remplacer ceux n’ayant pas résisté à la sécheresse de cet été.
Sur le site, une trentaine d’arbustes différents ont été recensés, on trouve notamment : Alisier – Aubépine – Aulne – Bouleau – Bourdaine – Buis – Chèvrefeuille – Cerisier – Châtaigner – Chêne – Charme/Charmille – Cornouiller – Églantier (rosier sauvage) – Prunelier/Épine noire – Érable – Figuier – Frêne – Fusain – Genêt – Groseillier – Houx – Néflier – Nerprun – Noisetier – Noyer – Merisier – Poirier – Pommier – Prunier – Saule – Sureau – Troène. Leurs différences analysées.

En 2015, les noyers et pêchers ont été oubliés, les enfants feront donc stratifier des noix et des noyaux de pêche dans un bac à sable humide. Cela permettra de ramollir les coques et à la graine de germer plus facilement. Au printemps, nous pourrons les mettre en pépinière et replanter l’an prochain les plus beaux arbustes.

Voici un superbe site pour identifier les arbres : http://www.snv.jussieu.fr/bmedia/arbres/

Partagez...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter