Le conseil municipal s’est réuni jeudi soir pour son assemblée mensuelle. Intercommunalité et achat de terrain ont occupé la grande partie des débats.

Fusion des communautés de communes :
Le conseil, par 5 voix pour et 4 abstentions, approuve l’arrêté préfectoral quant au périmètre de la fusion des deux communautés de communes.
Il valide également la nouvelle appellation : Communauté de Communes des Pays de Bâgé et de Pont de Vaux ( CCPBPV).
Il accepte le transfert de la compétence Plan local d’urbanisme à la CCPBPV.
A la suite d’une réunion d’information sur la fusion, des groupes de travail sont en cours de constitution.

Achat de terrain rue de la mortelle et rue de l’école :
La commune a décidé d’acheter du terrain aux abords de l’école pour constituer une réserve foncière en cas de besoin. Pour financer le projet, la proposition du Crédit Agricole est retenue. Emprunt de 100 000 € sur 12 ans à un taux de 0,96 %.

Bâtiment:
Le conseil a reçu trois propositions d’architectes pour la construction du local technique affecté aux pompiers. Des renseignements complémentaires seront demandés avant le choix définitif.
Le logement attenant à la salle communale sera libéré au 31 aout 2016.

Voirie :
Le devis PATA de l’entreprise Colas est retenu pour un montant de 8150 € HT.

Organisation du travail de l’employé communal :
Un planning sera tenu au secrétariat de mairie. Chaque demande, sollicitant une aide ponctuelle de l’employé communal, devra être répertoriée à la mairie. L’un des adjoint ou le maire vérifiera le bon déroulement de l’emploi du temps. Il est convenu que l’employé communal fera l’entretien par tonte du jardin pédagogique situé face au cimetière.

Projet d’achat d’une remorque à attacher sur la voiture de l’employé communal :
Plusieurs devis restent à finaliser

Illuminations :
La fête des illuminations aura lieu le 9 décembre avec animations. Profitant de tarifs avantageux, le conseil décide l’achat de guirlandes de Noël dès cet été.

Site de l’ex-porcherie :
Une réponse de la préfecture est attendue prochainement concernant l’avancement, s’il y lieu, du déblaiement du site sinistré.

Partagez...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter