La maire a rendu hommage aux pompiers de sa commune

Depuis quelques années, les élus de la commune avaient à cœur la construction d’un nouveau local pour les pompiers. Ce fut un travail de longue haleine. Il a fallu tout d’abord étudier le coût financier, puis gérer les opérations nécessaires à sa construction en collaboration avec les soldats du feu.
Ce samedi matin, la population était invitée à découvrir ce nouvel équipement.
Dans son discours d’inauguration, après avoir remercié les partenaires financiers et tous les intervenants du projet, Monique Joubert-Laurencin, maire de la commune a rendu hommage aux pompiers de sa commune.
« Au début des années 80, le centre de première intervention de Boz a bien failli ne plus exister. En 1984, on ne comptait que 5 pompiers. Il a fallu remotiver les troupes et, petit à petit, la compagnie s’est reconstituée.
Chez les soldats du feu, le sentiment d’appartenance à sa commune est fort et légitime, notamment chez les plus anciens. Pour eux, s’engager volontairement c’était le moyen de servir leur village, de rendre service à la population. Intégrer le corps de Sapeurs-pompiers, c’est rentrer dans une famille, avec ses joies, ses peines, son histoire. Ces sentiments, d’esprit d’entraide, de soutien, de dévouement, de disponibilité perdurent toujours chez nos sapeurs-pompiers. C’est pourquoi, il était nécessaire de leur offrir un bâtiment qui leur apportera davantage de confort que le précédent local. Il se veut agréable, spacieux, fonctionnel, et, je l’espère, leur donnera satisfaction. »

Dans son allocution, Thierry Peulet, chef de corps, a rappelé l’histoire de la compagnie de Boz.

« Le corps des sapeurs-pompiers a été créé, le 6 février 1896. Une pompe à bras a été acquise en 1898. Le 3 juin 1900 le conseil municipal décide de construire un local pour cette pompe, il était situé sur l’actuelle place du 19 mars 1962. Depuis, ce bâtiment a été détruit.
En 1994, la municipalité a mis à disposition un nouveau local attenant à l’atelier municipal. Il comportait un garage et une salle de réunion. Au fil des années, la fonction s’est « professionnalisée » et un fourgon a été acquis, il occupait beaucoup de place. 25 années se sont passées dans cet espace devenu exigu. Il devenait urgent de réaliser un nouvel équipement.
Plusieurs projets ont été portés pour parvenir à ce nouveau bâtiment. C’est un équipement qui correspond pleinement aux attentes actuelles. Nous disposons d’un garage, de vestiaires pour le personnel féminin et masculin, d’une salle de réunion et d’un bureau.
Avec tous ces équipements, nous pouvons nous former, nous recycler dans de très bonnes conditions et assurer au mieux nos interventions, qui sont en constante augmentation, en particulier pour le secours à personne.
Dans les semaines à venir, nous serons dotés d’un nouveau véhicule d’une dizaine d’années, en remplacement de notre camion de 1987. Ce véhicule nous est doté à titre gratuit par le Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS).
Je remercie à cette occasion, Monsieur Guy Billoudet et le Colonel HORS CLASSE Hugues de REGNAUCOURT, respectivement, président du conseil d’administration et directeur du SDIS, pour cette dotation.

Combien ça coûte ?

Le coût final de ce local est de 202 315 € HT, financé de la façon suivante :
Des subventions ont été attribuées pour un montant total de 44763 €. Le conseil départemental a participé pour 15047€ et la communauté de communes Bresse and Saône pour 25716 €. Pour finir, l’octroi d’une enveloppe parlementaire de 4000 € du député Xavier Breton permettra l’aménagement des vestiaires.
La commune a autofinancé la somme de 77 552 € et contracté un emprunt de 80 000 €.
La TVA s’élevant à 40 463 €, a été financée par un emprunt court terme de 40000 € et par 463 € en autofinancement.