Le sou des écoles se porte bien

Le sou des écoles du regroupement pédagogique intercommunal (RPI) a tenu son assemblée générale à la salle communale de Boz.
21 personnes étaient présentes dont un représentant de la mairie d’Ozan, la présidente du SIVOS et 3 enseignants. Ce nombre peut paraitre dérisoire compte tenu du nombre de familles concernées, mais s’ils ne sont pas présents aux réunions, les parents d’élèves se sont quand même investis tout au long de l’année scolaire.
Le bilan moral montre que le fonctionnement du sou unique, issu de la fusion des 3 sous de chaque commune, commence à se roder.
Tout s’est bien passé dans une bonne ambiance générale. Cela s’est ressenti sur les comptes puisque malgré une brocante 2017 à Boz sous la pluie, le sou a réalisé son plus beau résultat depuis bien longtemps. Ce sont presque 2000€ de plus que la saison précédente qui ont couronné les efforts des bénévoles.
Les manifestations pour l’année scolaire 2018/2019 restent les mêmes : Brocante et fête du vélo à Boz, pizzas et loto à Ozan, la choucroute à Reyssouze et la fête des enfants dont le lieu reste à définir.
La somme allouée pour les écoles sera décidée prochainement en réunion avec les enseignants du RPI,en fonction de leurs besoins.
Le bureau a été en partie renouvelé. Ce sont deux Frédéric qui ont pris en main la destinée de l’association. Frédéric Delisle de Baize, jusqu’alors vice-président succède à Cédric Bert qui quitte ses fonctions car n’ayant plus d’enfant au RPI. Il sera secondé par Frédéric Rouxel au poste de vice-président. Florence Garcia s’occupera de la trésorerie.