Ce sont les problèmes d’assainissement qui ont occupé la majeure partie des débats de la réunion du conseil de jeudi soir.

Assainissement : La lagune actuelle n’est plus aux normes et la municipalité a en charge de créer un nouveau site de traitement. Pour ce faire, elle a demandé un diagnostic du réseau. Le rapport a été présenté et plusieurs problèmes sont à résoudre avant d’envisager la création de la nouvelle lagune. Le réseau mesure 4858 mètres dont 62 % sont influencés par des entrées d’eaux pluviales et 26 % par des infiltrations : Ce qui donne un débit de 84 m3 par jour, ce qui est énorme ! Il a été détecté quinze branchements illicites et cinq regards où l’eau claire pénètre.
Dans l’ensemble le réseau est en bon état de conservation, malgré un trop grand volume d’eau claire. Ce volume doit être réduit de moitié pour le projet d’une nouvelle station. Des réparations seront faites sur le réseau public, et des tests à la fumée seront faits sur le réseau privatif.
Afin d’élaborer un dossier de demande de subventions pour le projet, il faudra choisir un nouvel emplacement. Le site actuel n’est pas envisageable car il se situe dans la zone inondable du PPRI (Plan de prévention du risque inondation). Il est en outre trop proche des habitations et il entre dans le périmètre des puits de captage d’eau potable. Une réflexion pour une nouvelle situation porte sur la route des Nièvres. Située au minimum à cent mètres après les derniers bâtiments, la parcelle reste à définir.

Voirie : Les devis pour le point à temps (PATA) et l’enrobé ont été étudiés. C’est l’entreprise De Gata, la moins disante, qui a été retenue. Le montant des travaux s’élève à 14 470 € HT.
Sont prévus en PATA : La rue de l’école jusqu’au virage, le chemin des rossignols et le rebouchage des trous sur routes communales.
Sont prévus en enrobé : 200 m² devant l’entrée du terrain communal.

Travaux : L’entreprise Borjon-Piron est retenue pour le changement des fenêtres du logement au dessus de l’école. Des fenêtres en PVC beige seront posées début septembre pour un montant de 3120 € TTC.

Divagation d’animaux : Durant ces derniers mois, plusieurs chiens se sont attaqués à des animaux (volailles, lapins et agneaux). L’exaspération augmente chez les éleveurs. Le conseil municipal envisage plusieurs mesures à prendre, dont certaines répressives et compte sur la vigilance des propriétaires pour surveiller leurs chiens.

Vente de bois : Des troncs de chênes sont vendus pour bois de chauffage au prix de 30 € le stère. S’adresser en mairie.

Subvention exceptionnelle : Le congrès national de la FNACA (Fédération Nationale des Anciens Combattants en Algérie, Maroc et Tunisie) sera, cette année, organisé dans l’Ain. Une subvention exceptionnelle de 50 € est accordée

P1150868

Partagez...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter