Un cahier de doléances est disponible à l’accueil de la mairie, jusqu’au 15 mars. Il permet aux administrés d’y inscrire leurs doléances et propositions dans le cadre du grand débat national. L’ensemble des commentaires déposés sera ensuite transmis aux service de l’État.