La déception était palpable, dimanche matin, lors de la vente de plats à emporter organisée par le comité de fleurissement.
Le nombre de commandes était en baisse par rapport à l’année précédente. La faute sans doute à une concurence trop forte. La disparition du calendrier des fêtes proposé par l’office du tourisme les années précédentes ne favorise pas l’information entre les villages alentours.
“On ne baisse pas les bras pour autant, nous proposerons des tripes à manger sur place où à emporter lors du rassemblement de véhicules anciens de Mars”, commentait Patrick Pedeux, le président.

Partagez...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter