“Mes douze années à Boz, ce sont mes années-bonheur!”

Les occasions heureuses de se retrouver entre élus, employés municipaux et personnes de la commune ne sont pas si courantes. Alors c’est avec grand plaisir que beaucoup d’entre eux se sont réunis à l’invitation de Loulou Degéry. Loulou les accueillait, vendredi soir à la salle communale, pour fêter un changement important dans sa vie : sa retraite.
Une carrière professionnelle commencée en 1971, chez DIM à Autun ou ERAM à Mâcon. Jusqu’en 2000, ou ce sera à la maison des pays de Bresse-Bourgogne à Saint-Albain.

Puis vinrent “Les années bonheur”, comme les a si joliment appelées Loulou !
C’est en septembre 2003, sous le mandat d’ Annie Vanzo, qu’elle intègre le personnel communal. Elle fut conseillée par la douce et calme Dominique, secrétaire de mairie de l’époque. Employée polyvalente…vaste programme ! Cantine, ménage, aides administratives puis au fleurissement et encore à la bibliothèque.. Le travail ne manquait pas.

” J’étais tout d’abord, remplie de doutes sur mon efficacité, notamment à la cantine, face à l’attitude de certains enfants. Mais avec l’aide de mes collègues , Ginette et Émilienne, je me suis forgée mon expérience.
Puis d’autres sont venues….Monique, ma nouvelle “patronne” et Florence, la nouvelle secrétaire. Je les remercie pour leur ouverture d’esprit, leur qualité d’écoute. Elles ont toujours étudié et validé la plupart de mes suggestions d’organisation.
Je termine cette période de ma vie avec Nicole et Christelle qui avec leur qualités respectives m’ont permis d’atteindre l’âge de la retraite sans m’en rendre compte ! Je n’oublierai pas de citer Alain, que je surnommais “mon conseiller disponible” ! Toujours prompt à aider tout le monde par son engagement permanent pour la commune. Il ne m’a jamais laissée seule et toujours trouvé une solution à mes problèmes.
J’ai surtout apprécié au cours de ces années, le contact avec la population, notamment les personnes âgées qui n’ont pas beaucoup de visite. Je me suis attachée à leur consacrer du temps pour rompre leur isolement. C”était l’une de mes plus grandes joies que de partager. Les enfants m’ont apporté aussi de la joie. Quand quelques années après, ils vous rendent par un geste, un bonjour ou une marque de sympathie cette affection que vous leur avez donnée, c’est réconfortant ! Le temps passe, je cède la place à Sylvie, une personne dynamique et sympathique. Je suis certaine que vous lui réserverez le même accueil et lui permettrez une très bonne intégration. Je n’oublierai jamais mon passage à Boz et y reviendrai avec joie revoir mes amis. Je ne pensais pas que ça passerait si vite mais comme le disait Jean Anouilh : “On n’est vieux que le jour où on le décide.”

Le mot du maire

Dans son discours, Monique Joubert-Laurencin, maire, a justement souligné la loyauté, le dévouement envers la commune et les habitants, l’esprit d’initiative de Loulou. Une générosité au travail alliée à une polyvalence qui lui allait à merveille :
“Tes compétences professionnelles ont toujours été à la hauteur de la tâche qui t’incombait. Je pense notamment à la période où, durant les travaux de réfection de la cantine, avec tes collègues Nicole et Christèlle, vous avez dû gérer les repas des enfants en “squattant” la mairie, la cuisine dans le bureau du maire et les enfants dans la salle du conseil. Ce sera sans doute une période inoubliable pour vous trois.
Parmi les personnes ici présentes, beaucoup m’ont témoigné de ta gentillesse et m’ont assuré avoir été particulièrement ravies de te côtoyer pendant tous ces moments de collaboration professionnelle ou associative.
Dans un voyage, le plus long est d’arriver à la porte. Aujourd’hui, je te donne les clés de cette porte vers le temps de liberté que te propose la retraite. Il ne te reste plus qu’à en franchir le seuil pour pouvoir profiter de ton temps comme bon te semble.”

Partagez...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter