En diversifiant les plantations, la commune devrait néanmoins en réduire les risques.

Alors que précédemment, on observait surtout ce phénomène dans le sud de La France, il est de plus en plus fréquent d’observer dans les pins des boules de soies qui interpellent. C’est le cas dans un arbre situé à l’entrée du site naturel des Oignons.
Il s’agit de nids de chenilles processionnaires. Ils sont construits, côté sud pour profiter des rayons du soleil. Les chenilles en sortent la nuit pour s’alimenter, se déplaçant en « procession » suivant un fil de soie qui leur permet de rentrer au nid. L’observation de ces « rubans » de chenilles peut paraitre amusant, mais…méfiance, les chenilles processionnaires sont dangereuses.
Elles sont recouvertes de poils qui peuvent provoquer une irritation chez les personnes et les animaux. Très légers, ils volent et il n’est donc pas nécessaire d’entrer en contact direct avec les insectes.
Ce sont, néanmoins les animaux qui sont les plus exposés. Si ces derniers lèchent ou touchent les chenilles vivantes, mortes ou bien des restants de nids tombés au sol avec leur museau, ils peuvent souffrir de divers symptômes. Dans un premier temps, ils couinent car ils ont mal, se mettent à baver, la langue gonfle et présente des tuméfactions avec un durcissement assez inquiétant. Sans soins, la langue peut virer au violet, et une nécrose peut occasionnellement se produire. Une action rapide du vétérinaire est vitale.
Les oiseaux en général ne les mangent pas à cause de leurs poils urticants et de leur mauvais goût. Seul le coucou et la huppe s’attaquent aux chenilles. La mésange les chasse aussi parfois lorsqu’elles sont en procession.
Il est très difficile de se débarrasser définitivement des chenilles. En effet, même si on détruit toutes les chenilles existant sur un terrain donné, les arbres seront ré-infestés l’année suivante par des papillons pouvant provenir de plusieurs kilomètres. Sur Boz, aux Oignons, la plantation d’autres espèces d’arbres à la place des pins devraient néanmoins réduire considérablement les risques.
Méconnues de nombreux propriétaires de chiens et de chats, les chenilles processionnaires du pin représentent un véritable danger pour l’animal et l’humain qui les approchent…mieux vaut le savoir !

Partagez...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter